Aller au contenu principal

Désenclavement au Burkina: Andeavour Mining donne l'exemple

C'est une première au Burkina et c'est le leader dans la production de l'or qui a montré la voie à suivre. Le groupe ANDEAVOUR MINING a décidé de financer les études techniques pour la construction et le bitmage Ougarou-Boungou-Nadiabondi-Partiaga. L'engagement a été concrétisé par la signature d'une convention tripartite ente le ministère des Mines et de l'énergie, ANDEAVOUR MINING et le ministère des infrastructures et du Désenclavement.

L'acte est historique. Une mine d'or qui finance les études techniques, environnementales et économiques pour la construction et le bitumage d'une route. Et cette première historique a été saluée par le Ministre des infrastructures et du Désenclavement en ces termes" c'est quelque chose qui va changer profondément la perception que nous avons en tant que citoyen du rôle que peut jouer les sociétés minières dans le développement du pays."

La signature de convention entre le gouvernement et la direction nationale BF du groupe ANDEAVOUR MINING pour le financement des études pour la construction et le bitumage de la RR28 Ougarou-Boungou-Nadiabondi-Partiaga traduit,  selon le patron des infrastructures Éric Bougouma,  l'impulsion d'une nouvelle dynamique de la part du ministère en charge des mines. Et Béchir Ismaël Ouedraogo de renchérir en ces mots " notre objectif c'est de travailler à l'après mine. Nous voulons que les générations futures puissent sentir qu'à un moment donné, le Burkina a eu une richesse que l'on appelle l'or".

Le leader doit donner l'exemple dit on et Andeavour Mining, leader des sociétés minières a donné l'exemple. Pour son directeur national, c'est un devoir d'aider le gouvernement dans la réalisation des infrastructures.  Adama Soro a affirmé que, l'appui de son groupe s'inscrit dans le partenariat public-privé et aussi dans un vaste chantier de sécurisation de la zone de l'Est.

La signature de convention n'est qu'un début car la mine a déjà donné son accord pour prendre une part substantielle dans le financement des travaux de construction et de bitumage proprement dits. Une autre première a conclu le Buldozer national.

DCPM/MID

Haut de page